Le puits de Moïse par Claus Sluter

L’œuvre appelée le puits de Moïse est le piédestal d’un calvaire monumental  commandé par Philippe le Hardi duc de Bourgogne pour la Chartreuse de Champmol à Dijon entre 1395 et 1405. Il était placé à l’intérieur du grand cloître de l’abbaye au-dessus d’une fontaine.  La sculpture est installée dans un petit bâtiment construit pour la protéger. L’artiste Claus Sluter serait né au milieu du XIVe siècle en Hollande (vraisemblablement à Haarlem) et décédé à Dijon avant le 30 janvier 1406.

 Il s’agit d’un pilier hexagonal en pierre d’Asnières-les Dijon un calcaire à grain fin et tendre, d’aspect crayeux. Sur chaque face de l’hexagone est posée la statue en pied d’un prophète accompagné  d’anges pleurants. Les 6 prophètes (Moïse, Daniel, Isaïe, David, Jérémie et Zacharie) tiennent un  phylactère où sont inscrits des versets annonçant la crucifixion. La physionomie des prophètes est individualisée et chacun  est dans une attitude expressive. Claus Sluter s’intéressa à tous les détails de son œuvre : la boucle de ceinture, le bouchon de l’encrier… rien n’est laissé au hasard.

Et surtout pas la polychromie qui a été retrouvée lors de la dernière restauration, elle est due à Jean Malouel peintre de grand talent attaché à la cour de Bourgogne.

Claus Sluter réalisa deux autres œuvres importantes pour la chartreuses de Champmol : le portail d’entrée de l’église et le tombeau de Philippe le Hardi (conservé aujourd’hui au musée des Beaux-Arts de Dijon).

Cette œuvre exceptionnelle est particulièrement importante dans l’art de la fin du Moyen Age, elle est un très bel exemple du gothique international né dans les cours d’Europe occidentale caractérisé par une grande élégance des formes, une attention portée aux détails  et aux physionomies.

Publicités

2 réflexions sur “Le puits de Moïse par Claus Sluter

  1. Accepterez-vous mon grain de sel ?
    L’œuvre de Claus Sluter est l’exact contraire du Gothique international, ne trouvez-vous pas ? Il suffit de comparer les styles…cela saute au yeux
    Petite remarque pour remettre dans son contexte la prodigieuse maîtrise de cet artiste incomparable

    • Bien sûr que j’accepte votre grain de sel.
      Mais personnellement, je trouve que le Puits de Moïse rentre dans la définition du Gothique international :
      -c’est une œuvre de cour , il a été fait à la demande de Philippe le Hardi et le prophète Jérémie est en fait son portrait.
      -le style est raffiné avec une multitude de détails (boucle de la ceinture de Moïse, bordure du manteau de David).
      -les physionomies sont différenciées, les attitudes réalistes.
      Mais vous dans quel style classez-vous le Puits de Moïse?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s