La grande Odalisque d’Ingres

La grande Odalisque de Jean-Auguste  Dominique Ingres (Montauban1780 – Paris 1867) est une huile sur toile peinte à Rome en 1814. Elle mesure 0,91m de haut par 1,62m de large et est conservée au Musée du Louvre.

Ce tableau fut commandé par Caroline Murat (sœur de Napoléon) alors reine de Naples. Il représente une femme de harem nue, allongée sur un divan, vue de dos, le visage tourné vers le spectateur. La courbure du dos, les hanches larges rendent ce nu très sensuel pourtant des détails anatomiques sont impossibles sur un corps humain réel comme le dos qui compte des vertèbres en trop et le bras exagérément long. Cette toile fut d’ailleurs incomprise par les critiques lors de son exposition au Salon de 1819.

L’Orient est suggéré par le turban de la jeune femme, les bijoux et l’éventail posé sur le divan. Ce thème revient fréquemment dans l’œuvre d’Ingres : la Baigneuse Valpinçon, l’Odalisque à l’esclave et le très connu Bain turc et influencera des élèves du maître comme Théodore Chassériau (1819-1856).

La peinture de la Renaissance et le thème du nu mythologique ont également influencé l’artiste dans cette œuvre.

Ce tableau est caractéristique de la carrière de ce peintre : nu féminin, orientalisme mais pour moi c’est dans le domaine du portrait où Ingres excella mais je vous en parlerai dans un prochain article.

Illustration : web gallery of art

Publicités

Une réflexion sur “La grande Odalisque d’Ingres

  1. Pingback: La Toilette d’Esther | caryatides

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s