Guerrier combattant dit le Gladiateur Borghèse

Le Gladiateur Borghèse est une sculpture en marbre de l’art grec hellénistique datée des environs de 100 avant J.-C., elle mesure 1.99m. Nous pouvons voir la signature du sculpteur Agasia d’Ephèse fils de Dosithéos sur le tronc d’arbre.

Avant sa restauration dans les années 2000, elle a été étudié par le Laboratoire des Musées Nationaux ce qui a permis mieux connaître l’œuvre.

File:Borghese Gladiator Louvre Ma 527 n5.jpg

Le marbre à l’origine de cette statue provient des carrières du Pentélique près d’Athènes, il devait peser 12 tonnes.

Au début du XVIIe siècle, le gladiateur est retrouvé dans les ruines d’Anzio (petite cité sur la côte du Latium en Italie), il est brisé en 17 morceaux et le bras droit ne fut jamais retrouvé. En 1611 sur l’ordre du cardinal Scipion  Borghèse, la sculpture est restaurée sûrement par Nicolas Cordier  qui inséra des tiges métalliques en renfort dans le marbre et refit le membre manquant. L’œuvre est vendue comme toute la collection Borghèse à Napoléon Ier en 1807.

Cette statue est appelée Gladiateur Borghèse par erreur car les Grecs ne connaissaient pas les jeux du cirque. Il s’agit plus sûrement d’un soldat combattant peut-être un cavalier : son regard est tourné vers le haut. Nous voyons l’emplacement de son bouclier sur le bras gauche et il devait tenir une épée dans la main droite.

La silhouette de ce guerrier est allongée, ses muscles saillants et sa tête paraît petite par rapport aux proportions du corps. Cela rappelle les œuvres de Lysippe, le célèbre bronzier  grec du Ive siècle avant J-C, sculpteur d’Alexandre le grand.

Le Gladiateur Borghèse pourrait donc être une copie d’une sculpture de Lysippe pour un commanditaire romain, la présence du tronc d’arbre qui étaie la jambe du sujet renforce cette idée.

Mais cette pièce est aussi l’œuvre à part entière d’Agasia car elle s’inscrit dans un espace en trois dimensions invitant le spectateur à l’admirer sur plusieurs côtés contrairement aux œuvres de l’époque classique. Le visage tourmenté de cet homme est typique de l’art hellénistique alors que ceux réalisés par Lysippe sont impassibles

 Le Gladiateur Borghèse est caractéristique de l’art grec connu surtout par des copies et reprenant des modèles qui traversent les siècles.

Illustration : Wikipedia

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s