Cléobis et Biton par Polymédès d’Argos

Cléobis et Biton de Polymédès d’Argos sont deux sculptures quasiment identiques en marbre de Paros. Elles mesurent presque 2 mètres de haut. Elles datent des environs de 580 avant notre ère et sont conservées aujourd’hui au musée de Delphes (Grèce).

File:Ac.kleobisandbiton.jpg

Cléobis et Biton, Musée archéologique de Delphes

Ces statues  figurent deux jeunes hommes nus portant seulement de petites bottes. Ils sont représentés de face dans l’attitude de la marche. Mais le corps est encore  schématique : une accolade dessine la cage thoracique, la position des bras n’est pas tenable et les genoux semblent à peine esquissés. La chevelure tressée rappelle celle de la Dame d’Auxerre. Leur visage s’éclaire du sourire caractéristique de l’art archaïque grec.Sur les socles, une inscription fragmentaire mentionne le nom du sculpteur et le lieu de la réalisation.

La légende raconte que lors d’une procession Cléobis et Biton tirèrent l’attelage de leur mère, prêtresse d’Héra, à Argos, à la place des bœufs. Elle pria alors la déesse d’accorder à ses fils la plus grande faveur que puisse souhaiter  un homme : ils s’endormirent dans le temple pour ne plus se réveiller.

Toutefois, une autre identification a été avancée par des archéologues qui pensent que ces œuvres pourraient être Castor et Pollux, les Dioscures (frères d’Hélène de Troie)

Ces statues faites à Argos ont été déposées à Delphes. Les grecs voyaient cette ville comme le centre du monde. c’est là que siégeait la Pythie, prophétesse  d’Apollon. Son oracle fut le plus important du monde égéen  de la fin du VIIIe    siècle avant J.-C. au IVe siècle après J.-C.  Depuis le règne autoritaire de Phidon au VIIe siècle avant notre ère, la cité d’Argos était tenue à l’écart de la ligue du Péloponnèse. Ce don des argiens doit être vu comme un message politique évoquant la piété et le courage de ses habitants.

Durant toute l’Antiquité, l’art pour l’art n’existe pas. Une œuvre a un but précis : honorer un dieu, la mémoire d’un défunt ou faire passer un message… Cléobis et Biton en sont un bel exemple. Ces statues caractéristiques de l’art archaïque avaient à l’origine une visée politique aujourd’hui un peu oubliée.

Illustration : Demos pour Wikipedia

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s