Le livre d’heures d’Etienne Chevalier par Jean Fouquet

Le livre d’heures d’Etienne Chevalier est le plus ancien manuscrit connu enluminé par Jean Fouquet (1420-1425 Tours – avant 1481 Tours). L’ouvrage peint sur parchemin devait compter environ 200 folio et a été vendu page par page dès la fin du XVIIIe siècle.
Aujourd’hui, 40 feuillets (provenant de la collection du duc d’Aumale) sont conservés au musée de Chantilly, ils mesurent autour de 20 cm de haut par 14 cm de large.
Les livres d’heures sont des recueils de prières destinés à des laïcs chrétiens qui souhaitent suivre les temps liturgiques comme les religieux.
Le commanditaire est Etienne Chevalier (1410 Melun –  1474 Melun) Sur chaque enluminure conservée nous voyons ses initiales voir même son nom complet. Il est également représenté en prière devant la Vierge dans une des images. Il a été un proche des rois Charles VII et Louis XI. En 1452, il devient trésorier de France, c’est durant cette décennie qu’il commanda à Jean Fouquet ce livre d’heures. La vie du peintre est moins connue que celle du pourvoyeur. Nous ne savons pas qui était son maître, nous sommes à peu près sûrs qu’il se rendit en Italie où il rencontra peut-être Fra Angelico.

D’ailleurs certaines miniatures, comme le Mariage de la Vierge et l’arc de triomphe en arrière –plan évoque des influences italiennes.
Le Couronnement de la Vierge montre que l’artiste connaissait les courants nouveaux en exégèse car dans cette enluminure la Trinité est représentée sous les traits d’un jeune homme (figuré trois fois de manière identique) et rappelle le Couronnement de la Vierge d’Enguerrand Quarton.


Le Martyre de sainte Apolline est une image étonnante et j’ai mis du temps pour comprendre ce qu’elle représente. Il s’agit de la mise en scène d’un mystère (c’est-à-dire un spectacle joué sur les parvis des églises et qui raconte des épisodes bibliques ou tirés de la Légende dorée de Jacques de Voragine).


Dans l’Adoration des Mages, Jean Fouquet figure Gaspard (celui qui apporte l’or) sous les traits du roi Charles VII. Le roi est accompagné par deux personnages non identifiés peut-être ses fils et de sa garde écossaise. La sécurité du souverain était assurée par une compagnie de nationalité étrangère (ensuite ce seront des gardes suisses). A l’arrière-plan, nous voyons l’attaque d’un château, Germain Bazin et F.A. Gruyer pensent qu’il s’agit de la représentation d’une coutume de la Cour de France. Lors de l’Epiphanie, le roi lançait un défi à celui qui avait tiré la fève dans l’assaut fictif d’un château.


L’enluminure du Portement de Croix s’organise en deux registres. Dans la partie inférieure, la femme du forgeron fabrique les clous qui serviront à crucifier Jésus. Cette personne n’existe pas dans les Evangiles, elle provient des mystères.
La scène principale reprend l’Evangile de saint Mathieu. Simon de Cyrène aide le Christ à porter la Croix au milieu de la foule tandis qu’à l’arrière–plan Judas s’est pendu et un petit diable emporte ses entrailles. Dans le paysage, nous reconnaissons la façade de la Sainte-Chapelle.
Sainte Véronique est figurée deux fois dans cette image dans l’affluence, elle attend à genoux le passage du cortège et dans le médaillon avec le voile où s’est imprimé le visage de Jésus.

Jean Fouquet est considéré comme un très grand peintre faisant le lien en la fin du Moyen Age et la Renaissance. Il doit cette réputation avant tout à ses enluminures car seulement cinq de ses peintures de chevalet sont encore conservées :
– la piéta de l’église de Nouans-les-Fontaines
– le diptyque de Melun (un panneau conservé à Berlin, l’autre à Anvers)
– le portrait de Guillaume Jouvenel des Ursins (musée du Louvre)
– le portrait de Charles VII (musée du Louvre)

Toutes les images de cet article provienne du site de la BNF http://expositions.bnf.fr/fouquet/enimages/chevalier/intro.htm

Publicités

Une réflexion sur “Le livre d’heures d’Etienne Chevalier par Jean Fouquet

  1. Pingback: Les Très Riches Heures du duc de Berry | caryatides

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s