Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘Art textile’

La tapisserie de Bayeux est conservée dans un musée qui lui est entièrement consacré dans cette même ville, elle mesure près de 70 m de long sur 0.50 m de large, réalisée dans la seconde moitié du XIe siècle, elle raconte la conquête de l’Angleterre par les Normands. Elle est incomplète car elle s’interrompt brutalement après la victoire de Guillaume le Conquérant et ne montre pas son couronnement.

Bayeux préparatifs.jpg
La tapisserie de Bayeux connue également sous le nom « toile de la Conquête » ou encore « tapisserie de la reine Mathilde » est une broderie c’est-à-dire que c’est un décor en relief réalisé à l’aiguille sur une toile tissée servant de support. Ce n’est pas une tapisserie qui est une technique proche du tissage où les fils s’entrecroisent pour former un décor.
Peut-être commandée par Odon, évêque de Bayeux et demi-frère de Guillaume car elle a été installée dans la cathédrale de cette ville. Son concepteur reste anonyme tout comme les brodeuses qui transcrivirent les épisodes de la conquête.
Dans cette immense œuvre textile, 58 scènes se succèdent dans la partie centrale (et racontent 2 années d’évènements de 1064 avec l’arrivée d’Harold en Normandie jusqu’à la victoire de Guillaume à la bataille d’Hastings le 14 octobre 1066), elles sont séparées les unes des autres par des arbres ou des architectures, des inscriptions expliquent chaque situation. Plus de 600 personnages sont représentés tout au long de la tapisserie mais seulement une quinzaine sont clairement identifiés. Un personnage peut être figuré plusieurs fois dans une même scène.
Les bordures sont passionnantes, elles fourmillent de détails étonnants et montrent des thèmes moins policés que le sujet principal comme des fables, des scènes grivoises.

Les broderies apportent de nombreuses informations sur la vie quotidienne au XIe siècle (costumes, travaux agricoles…) mais aussi sur l’architecture et notamment sur la construction des mottes castrales, sur l’armement et l’équipement du chevalier, l’assemblage des bateaux. Ceux de la tapisserie rappellent les drakkars car ils sont décorés de têtes de dragon. Ce sont des navires à fond plat qui peuvent s’échouer sur les plages sans avoir à chercher un port pour accoster. Ils utilisent pour se déplacer la rame et la voile.

Bayeux crane.jpg
Ceux qui ont dessiné les motifs destinés à être brodés étaient sans conteste des cavaliers car les représentations des animaux,  de leurs attitudes tout comme le harnachement sont réalistes.
Aujourd’hui, la tapisserie de Bayeux est un véritable document historique, elle relate des évènements réels conformes aux sources écrites de l’époque (voir Histoire des Normands de Guillaume de Jumièges, Histoire de Guillaume le Conquérant de Guillaume de Poitiers ou la Chanson de la bataille d’Hastings attribuée à Guy d’Amiens). Elle est également un témoignage de la vie quotidienne et militaire au XIe siècle. A l’époque de sa conception, elle fut un outil de propagande justifiant la conquête de l’Angleterre par les Normands.

Les illustrations proviennent de Wikimedia commons.

Read Full Post »

Même si cela ne transparaît pas à la lecture de ce blog (seulement un article sur l‘Apocalypse d’Angers et une information du Musée de Cluny sur La Dame à la Licorne), je suis une grande fan d’art textile et de patchwork en particulier.

C’est pour cette raison que je vous présente le livre de Mary Schoeser : Textiles, paru en octobre 2013 chez Flammarion.

 

Ce bel ouvrage compte plus de 1000 photos de textiles anciens ou contemporains. Au départ, il est un peu déroutant car il y a très peu de textes, à peine une douzaine de pages au début de chaque chapitre. Mais c’est un régal pour les yeux car chaque cliché est intéressant, toutes les civilisations sont représentées, les artistes contemporains côtoient les productions historiques. A chaque page, nous pouvons admirer des créations souvent faites à la main pleines d’inventivité et de savoir-faire.

L’auteur, présidente honoraire de la Textile Society britannique, est une spécialiste des textiles anciens.

 

 

 

Read Full Post »