Le triptyque Portinari de Hugo van der Goes

Le triptyque Portinari peint par Hugo van der Goes (Gand vers 1410 – Rouge-Cloître près de Bruxelles 1482) est une huile sur bois réalisée vers 1476 mesurant  2,50 m par 6m lorsque le retable est ouvert. Il a été commandé par le banquier Tommaso Portinari (installé à Bruges pour y diriger la banque des Médicis) pour le maître-autel de l’église Sant’Egidio à l’hôpital Santa Maria Nuova de Florence et est conservé aujourd’hui au musée des Offices à Florence.

Le panneau central représente une Nativité, sur les panneaux latéraux, nous voyons le commanditaire et sa famille en prière accompagnés de leurs  saints patrons, les volets fermés figurent une Annonciation en grisaille.

Intéressons-nous à la scène principale : La Vierge, saint Joseph, les anges et les bergers entourent l’Enfant allongé à même le sol, la composition circulaire intègre également le spectateur. Les bergers sont représentés de manière réaliste avec des attitudes naturelles. Au premier plan se trouvent deux vases : une albarelle contenant des lys rouges et trois iris et un verre garni d’ancolie. Le lys rouge symbolise la Passion, les iris et l’ancolie les douleurs de la Vierge. La gerbe de blé rappelle le lieu de naissance du Christ, Bethléem signifie la maison du pain en araméen.

Le décor est sobre mais le paysage du panneau central se poursuit sur les volets et des épisodes entourant la naissance du Christ sont représentés : arrivée de Joseph et Marie à Bethléem et la venue des rois mages.

Ce triptyque eut une influence considérable sur les peintres florentins  et inspira notamment Ghirlandaio et Léonard de Vinci.

Publicités